Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

La légende de l'image apparaît ici

Ajoutez votre offre, vos informations ou votre texte promotionnel

Qui a fait mes vêtements ?

Moya Kala Produktion in Bulgarien

Qui a fait mes vêtements ? Qui a fait mes vêtements ? C'est la question que pose la Fashion Revolution Week, qui a lieu cette semaine. Il s'agit d'un mouvement mondial visant à attirer l'attention sur l'exploitation dans le secteur textile et à promouvoir le contre-mouvement SLOW FASHION. Fast Fashion signifie des collections rapides, bon marché et toujours changeantes ! Cela se fait notamment au détriment des travailleurs de la branche.

Rapide & bon marché, pourquoi pas ?

La semaine dernière justement, nous avons discuté en équipe de notre nouvelle collection et défini les prix. Nous sommes toujours confrontés à la même question : combien notre produit peut-il coûter ?

Est-il trop cher ? Nos clients l'achètent-ils ? La tentation est grande d'acheter les matières premières et la main-d'œuvre à bas prix pour faire baisser les prix. Mais nous savons que cela n'est pas rentable à long terme. Quelqu'un dans la chaîne de création de valeur paie le prix, qu'il s'agisse de l'ouvrier qui ne reçoit pas un salaire équitable, de l'environnement qui se dégrade à cause de toute la surproduction ou de la pollution que nous subissons nous-mêmes parce que la qualité des produits est devenue si médiocre que nous ne pouvons plus porter un vêtement que pendant une saison au maximum, avant qu'il ne se perce, que la couture ne se défasse ou qu'il ne perde sa forme.

Nous disons non, et c'est pourquoi nous faisons partie de Fashion Revolution. Nous voulons que tous les travailleurs de la chaîne textile reçoivent un salaire équitable. Nous nous efforçons de faire en sorte que nos produits soient fabriqués de manière socialement responsable. Nous voulons que la surproduction et la pollution restent dans les limites que la nature est encore capable de réguler et nous voulons des vêtements de haute qualité que nous pourrons éventuellement transmettre à nos enfants, comme c'était possible auparavant.

Nous y parvenons en contrôlant notre chaîne d'approvisionnement. C'est un travail difficile, car le contrôle est très complexe et devient de plus en plus difficile au fur et à mesure que nous remontons dans le processus. Souvent, nous nous orientons vers différentes certifications. Mais nous savons que de nombreux processus restent encore dans l'ombre, comme par exemple les travailleurs dans la logistique ou la culture des matières premières. Mais nous restons vigilants et espérons qu'il sera bientôt possible d'éclairer tous les processus de manière totalement transparente.

Là où nous avons une influence directe, nous l'exerçons. Il y a quelques semaines, nous étions en Bulgarie et avons discuté de nos nouveaux produits sur place. Nous sommes heureux de constater que notre partenaire de production en Bulgarie verse des salaires équitables et que ses collaboratrices sont de bonne humeur et travaillent sur le long terme. Une quinzaine de couturières travaillent sur place, dont certaines depuis 26 ans déjà dans cette entreprise, et nous constatons toujours une atmosphère familiale sur place.

Moya Kala Produktion in Bulgarien

Semaine de la révolution de la mode

Cette semaine, vous pouvez participer à divers événements en ligne de la Fashion Revolution Week : www.fashionrevolution.ch.

Un Fashion Trail aura également lieu à Lucerne, où vous pourrez acheter des marques durables dans diverses boutiques. Vous nous trouverez également à Lucerne, car nous sommes jusqu'à fin juin dans le Pop Up Store de LU Couture à la Hertensteinstrasse 27. Laissez-vous conseiller en toute tranquillité et visitez également l'outlet à l'étage inférieur. Et bien sûr, cela vaut aussi la peine de jeter un coup d'œil aux bijoux uniques de LU Couture.

Parcourir notre boutique

Français
Français